culture-biodynamique-1

La culture biodynamique est basée sur des pratiques de culture durables, différente de ce qui se faisait depuis trop longtemps et qui a été préjudiciable au sol qu’aux cultures et à l’environnement. C’est le même genre de culture que celle des paysans d’autrefois et qui a fait que les générations d’après ont pu recevoir en héritage une terre de belle qualité. Et c’est ce cycle vertueux que la culture biodynamique essaie de prolonger et de perpétuer en faisant en sorte que les générations futures reçoivent elles aussi comme legs une terre riche et fertile.

Les deux premières actions sur lesquelles est axée la culture biodynamique

4 notions principales sont comprises dans ce qu’on appelle culture biodynamique: le travail de la terre, les techniques de fertilisation, les différentes rotations des cultures et le respect dû aux animaux de ferme. En culture biodynamique, on ne doit utiliser que des outils légers pour le sol et on doit le travailler à intervalles raisonnables pour respecter la vie qui s’y trouve. Les outils comme les matières organiques ne doivent pas pénétrer trop profondément la terre. Et la fertilisation devra se faire uniquement avec des matières organiques et à chaque fois, seulement en fonction d’un but précis.

Les deux autres thèmes de la culture biodynamique

En favorisant la rotation des cultures, la culture biodynamique permet d’éviter la prolifération des maladies et des parasites et par ailleurs, l’assolement est bien diversifié. Il est donc essentiel de varier les cultures sur les mêmes emplacements et d’espacer les périodes de culture. Quant aux animaux de ferme, en culture biodynamique, on leur accorde la considération qu’ils méritent. On ne les voit pas comme des robots bons à produire de la viande ou du lait, mais des partenaires dont il faut prendre soin et qu’il faut élever convenablement.

Tags: No tags

Leave a Comment