Comment bien aménager son jardin en hiver ?

Pour les amoureux des espaces verts ou jardins, la période hivernale est le moment le plus redouté en ce qui concerne l’aménagement du jardin. Il est donc primordial de savoir en prendre soin pour que votre espace ne subisse pas trop les affres de la fraîcheur. Découvrez dans cet article les astuces et conseils pour bien aménager un jardin en hiver.

Trouvez l’emplacement idéal pour un jardin en hiver

Lorsque vous souhaitez avoir un jardin d’hiver bien aménagé, le choix de l’emplacement est primordial. En effet, vos plantes se développent en tenant compte des conditions naturelles dans lesquelles vous les mettez. De ce fait, il est important de tout mettre en œuvre pour vous assurer que ces dernières sont à la lumière. L’idéal est d’aménager le jardin d’hiver dans une véranda ou une verrière pour mettre les plantes dans les meilleures conditions.

Cependant, vous pouvez choisir d’installer le jardin à proximité d’une fenêtre ou même dans un coin de votre maison ou de votre appartement. Il est également nécessaire que l’emplacement choisi soit loin des chauffages. Un paysagiste en Bretagne pourrait vous aider à facilement y arriver.

Faites le choix des plantes les mieux adaptées à la période

L’aménagement d’un jardin en hiver est beaucoup plus simple qu’il n’y parait à condition de prendre les bonnes décisions. Ainsi, lorsque vous parvenez à trouver le bon emplacement, il est indispensable de choisir avec soin les plantes qui doivent y être, car toutes ne supportent pas le froid. Si le choix doit se faire en fonction du style de décoration et du temps que vous avez à y consacrer, la température est aussi importante.

  • Si la température est en dessous de 10 °C, le bégonia, la bougainvillée ou le citronnier sont indiqués.
  • L’aralia ou le rosier miniature supportent les températures entre 0 °C et -5 °C.
  • Les plantes grasses, bonsaï, etc. conviennent parfaitement pour l’hiver.

Toutes ces plantes vous permettront malgré l’hiver de créer une ambiance tout à fait naturelle et agréable.

Apportez l’entretien qu’il faut au jardin d’hiver

Une fois que vous arrivez à bien aménager votre jardin, il est important d’y apporter l’entretien qu’il faut compte tenu de la saison. Cela est surtout valable en ce qui concerne l’arrosage des plantes pour ne pas que ces dernières étouffent trop sous les jets d’eau. Pour un meilleur entretien, vous pouvez contacter un artisan qui pourra vous donner tous les conseils nécessaires afin de bien aménager votre jardin en hiver.

Source des images :
https://fr.123rf.com/images-libres-de-droits/jardin_d%27hiver.html?&sti=mn3583y0z37858kx6l|&mediapopup=76735091

economies-potager-1

Peut-on faire des économies en cultivant son potager ?

Ceux qui ont un jardin minuscule ou ceux vivant en appartement sont portés ya croire que faire des économies en cultivant son potager n’est pas pour eux, faute d’espace. Il n’y a rien de plus faux! Naturellement, ceux qui possèdent un plus ou moins grand jardin sont avantagés, néanmoins, quelle que soit la superficie dont on dispose, avec un peu d’organisation, de connaissances en culture et d’une large dose de bonne volonté, il est possible de faire des économies en cultivant son potager, aussi petit soit-il.

Poules pondeuses photographiées à l'extérieur du bâtiment d'élevage.

Quelle race de poules choisir pour son jardin ?

Réglementée par la loi, l’élevage de poules dans le jardin ne doit pas excéder le nombre de 50. C’est déjà beaucoup trop quand même. Deux à une dizaine, c’est déjà suffisant.  D’autre part, élever des poules dans le jardin est une manière ludique d’initier vos enfants aux joies de la ferme. Mais quelle race choisir ? Cependant, assurez-vous d’avoir un poulailler qui les mettra à l’abri du froid et des intempéries.

réussir son bouturage

Comment réussir son bouturage

Méthode utilisée pour multiplier une plante ou remplacer une vieillissante, le bouturage ne se fait pas n’importe quand. Les meilleurs moments pour bouturer varient selon les plantes. Mi-juin pour les tiges encore souples ou herbacés, et fin août à octobre pour les rameaux aoûtés. Utilisez toujours un couteau et un sécateur bien aiguisés, que vous devez stériliser avec de l’alcool à 70°.