tilisation d'une serre (2)

Lieu de culture, la serre attire, mais effraie par son coût assez élevé. Plusieurs questions se posent : est-il vraiment nécessaire de cultiver sous serre ? Il y a-t-il des cultures qui nécessitent impérativement une serre ? Toujours est-il qu’on va essayer de voir dans quels cas l’utilisation d’une serre s’impose.

Les avantages offerts par une serre

Dans serre, on assiste à un micro-climat, totalement différent de l’extérieur. La température, l’humidité et la luminosité peuvent y être régulées de façon optimale pour assurer une bonne croissance aux plantes, et par conséquence, obtenir une bonne récolte. Cependant, une bonne aération de la serre est recommandée pour que ces trois conditions soient bien remplies, aussi bien en été qu’en hiver. Spécialement, en hiver, on peut y maintenir une température ambiante favorable à la croissance des plantes. D’autre part, la serre constitue un espace protégé où les plantes ne subissent pas les agressions extérieures (froid, gel, pluie, insectes, soleil…).

L’utilisation d’une serre

La serre est recommandée pour la levée des semis, qui nécessitent une bonne température, une bonne clarté et une bonne humidité, pour gagner en vigueur, avant d’être repiqués dans le jardin lorsque les beaux jours arrivent. Vous pouvez aussi faire une semence précoce de vos légumes, si vous avez une serre et ne pas attendre le printemps. Certaines plantes, comme la tomate, le poivron ou encore le melon,  par exemple, exige de la chaleur pour donner une belle récolte. Pour atteindre ce but, cultivez-les sous serre. Vous verrez que les fruits sont précoces, de belle taille et la production est prolongée. La majorité des plantes développent des maladies au contact de la pluie, à l’exemple du mildiou, qui peut ravager toute une plantation de tomates. Pendant l’hiver, dans la serre, vos plantes exotiques, comme les orchidées par exemple, seront bien à l’abri du froid, qui pourront les tuer. D’autres plantes doivent être longuement préparées sous serre avant d’être repiquées dans le jardin, à l’exemple du pétunia ou les œillets.

Tags: No tags

Leave a Comment