Poules pondeuses photographiées à l'extérieur du bâtiment d'élevage.

Réglementée par la loi, l’élevage de poules dans le jardin ne doit pas excéder le nombre de 50. C’est déjà beaucoup trop quand même. Deux à une dizaine, c’est déjà suffisant.  D’autre part, élever des poules dans le jardin est une manière ludique d’initier vos enfants aux joies de la ferme. Mais quelle race choisir ? Cependant, assurez-vous d’avoir un poulailler qui les mettra à l’abri du froid et des intempéries.

Les poules pondeuses

Elles assureront votre besoin quotidien en œufs. Vous avez le choix entre diverses races : Marans, Gâtinaises ou encore leghorn. Leur production varie entre  180 à 250 par an, par poule bien entendu. Egalement bonnes pondeuses, les poules fermières séduisent encore. Elles se distinguent par leur plumage, à qui elles doivent leur appellation traditionnelle, comme la poule rousse, la grise cendrée ou encore la coucou de Rennes. Et surtout, n’oubliez pas la poule Gauloise dorée, qui est la plus ancienne race française. Très bonne pondeuse, elle est aussi appréciée par son beau plumage, très ornemental.

Les poules d’ornementation

Ceux qui désirent avoir un animal de compagnie peuvent choisir les poules d’ornementation. Elles sont  plus petites que les poules pondeuses ou fermières et sont appelées en générale poules naines.  Il existe plusieurs races de poules d’ornementation. Très docile, la poule soie, possède une peau noire et un plumage duveteux et très doux (blanc, noir ou gris), comme de la soie et semblable à une barbe à papa. Le plumage de la poule Padoue est lisse de couleur marron ou marron foncé. Sa tête est couronnée par une belle huppe sphérique et elle porte une barbe et des favoris. La poule Hollandaise huppée, gris ou noire, et présente une huppe blanche sur sa tête, sans crête. Calme et docile, elle présente également des barbillons rouge vis de chaque côté de son bec. Ces deux races ne passeront point inaperçues dans votre jardin.

Tags: No tags

Leave a Comment